Principale problématique

Ce projet s’insère dans le cadre de la volonté du gouvernement Camerounais de redynamiser le service météorologique national. En effet, l’objectif était de se conformer aux principes directeurs (PMDSC n° 60 OMMDT N° 1376) publiés par l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) sur l’archivage et la conversion numérique des archives papier et sur la constitution et la gestion des bases de données climatologiques.

Actuellement, nombreux sont les principaux secteurs demandeurs de données, notamment :

  • les services liés aux
  • prévisions du climat et aux changements climatiques,
  • l’agriculture et secteur primaire,
  • la santé,
  • la gestion des catastrophes/des urgences,
  • l’énergie,
  • la gestion des ressources naturelles,
  • le développement durable,
  • l’urbanisme,
  • les finances;
  • les assurances.

La Direction de la Météorologique Nationale, rencontre donc des difficultés à satisfaire les nombreuses sollicitations auxquelles elle fait face. La conduite d’études climatologiques est également pénible. Du fait de leur quantité, les données sous support papier sont difficilement exploitables pour des analyses climatologiques ou autres recherches. La direction de la météorologie ne disposant pas de système de traitement de données, Il n’y a pas de mécanisme de sauvegarde de données. Il n’est donc pas possible d’assurer la pérennité des données.

Mise au point d’une solution

Au vue de toutes ces difficultés, la Direction de la Météorologie s’est proposée de mettre en place un système qui intègre la sauvegarde des archives climatologiques, leur conversion numérique et la mise en place d’un Système de Gestion informatisé des données météorologiques. Pour ce projet d’envergure un appel d’offre a été lancé, au bout duquel le prestataire retenu était le cabinet AFREETECH.

Les données météorologiques sont d’une grande nécessité que ce soit pour le Direction de la météorologie ou pour ses usagers. En effet, le volume de ces données évoluant quotidiennement, il devient nécessaire de s’équiper d’une solution informatique pour la numérisation et le stockage, et d’implémenter des méthodes efficaces pour une meilleure organisation. D’où le besoin de les stocker sous forme d’une base de données et de les gérer à l’aide d’un SGBD (Système de Gestion de Base de données).

Déroulement du projet

L’implémentation dudit projet s’est déroulé en trois phases. Globalement les missions d’AFREETECH dans ce chantier étaient les suivantes :

  • Dématérialiser (numériser) et archiver tous les documents papiers,
  • Mettre en place et assurer la pérennité d’une banque de données météorologiques,
  • Assurer la mise à niveau de l’infrastructure physique (salle serveur, salle d’archive) et logicielle, nécessaire pour la conservation et la saisie des données,
  • Accompagner le personnel dans la maitrise des outils et assurer la maintenance.

La phase de coordination consistait en la mise en place de l’équipe de travail, l’identification des attentes et objectifs, et la planification des ressources humaines et des activités sur le projet.

La phase 1 en 2016 : Réorganisation et Archive des documents climatologies sur support papier. Elle consistait en l’archivage physique des documents. L’étude de l’existant et l’analyse des données. Il fallait assurer le classement, la description, le stockage et le rangement des données. Celle-ci devaient l’être dans un environnement contrôlé afin d’éviter tout risque de détérioration dû au climat, à l’environnement ou humain (vandalisme …).

La phase 2 en 2017 : Mise en place d’un système de gestion des données climatologiques et d’un système d’archivage numérique des documents climatologiques sur support papier. Les différentes actions menées à cette phase étaient les suivantes :

  • La mise sur pied d’un système de gestion des données climatologiques et d’archivage numérique des documents climatologiques fonctionnel, évalué et apprécié.
  • L’identification et la formation des points focaux à la maîtrise de ces systèmes.

 Les experts ont également procédé à la mise en place de la salle serveur. C’était également la phase d’acquisition du système de base de données climatologiques, ainsi que des équipements.

La phase 3 en 2018 : Consolidation et finalisation de l’archivage numérique des documents climatologiques A l’aide des dispositifs professionnels et en respect des exigences de numérisation, le système a été numérisé. Les données renommées, classées, indexées et conservées dans le système d’archivage numérique de manière à être consulté ultérieurement.

Les paramètres météorologiques sont désormais relevés et enregistrés dans le système de base de données météorologiques et conservées de manière à en assurer la fiabilité, la sécurité, la pérennité et l’exploitabilité sur le long terme.

Résultat

Les résultats obtenus à la suite de ce
projet étaient les suivants :

  • Un système de gestion des
    données opérationnel et disponible,
  • Un système de numérisation
    opérationnel et disponible,
  • Une base de données
    contrôlée fiable et opérationnelle,
  • Une archive numérique
    de documents au sein de la structure.

fr_FRFrançais