Dans l’optique de la mise en place d’une administration performante, le gouvernement du Cameroun s’est engagé depuis 2008, dans un vaste programme de modernisation de l’administration par l’introduction de la gestion axée sur les résultats (PROMAGAR). De toute stratégie de modernisation de l’action publique, la dématérialisation des procédures administratives constitue une étape décisive et nécessaire, en vue de simplifier ces procédures, d’améliorer la qualité du service public offert aux usagers et de réduire les dépenses publiques.

La dématérialisation harmonisée des procédures va en droite ligne avec la SND 30 (Stratégie National de Développement 2020-2030), nouvelle stratégie de développement présentée en novembre 2020 à Yaoundé par le ministre de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire sous le haut patronage du Premier ministre chef du Gouvernement. D’autant plus que la SND 30 prescrit des réformes qui permettront d’atteindre un taux de croissance économique de 8,1% en moyenne sur la période 2020-2030.

Par ailleurs, la dématérialisation harmonisée va également en droite ligne avec le plan stratégique Cameroun numérique 2020 du Ministère des Postes et Télécommunications qui met un encrage sur l’aménagement numérique du territoire, et l’intensification des usages des services TIC.

Fort de ces constats, le MINPOSTEL a sollicité l’accompagnement de la Banque Mondiale, pour mener une étude visant à mettre en place un cadre normatif pour une dématérialisation harmonisée de l’ensemble des procédures administratives au Cameroun.

La dématérialisation consiste à substituer des supports d’information matériels par des fichiers numériques ou à créer directement des documents numériques pour les intégrer à un processus. Une dématérialisation harmonisée des procédures administratives est une dématérialisation coordonnée et normalisée des procédures administratives tant dans une administration publique qu’entre les administrations entre elles.

AFREETECH a dans le cadre de ce projet d’étude mené les activités suivantes :

  • réalisation d’un état des lieux de la dématérialisation des procédures sur les aspects législatifs, règlementaires et institutionnels ;
  • réalisation d’un benchmark international : France, Québec, Îles  Maurice, Tunisie ; 
  • proposition d’un guide de bonnes pratiques ;
  • proposition d’un projet de texte de lois ;
  • proposition d’un cadre normatif ;
  • réalisation des ateliers de restitution ;

Désormais, tous ces résultats sont disponibles auprès du PATNUC et prêtent à être mis en œuvre par l’administration camerounaise. Nous sommes largement satisfaits de ces résultats et de la collaboration que nous avons eue avec toutes les parties prenantes afin de produire un travail de qualité qui prend en compte toutes les spécificités de l’administration camerounaise. Au terme de cette étude, la mise en œuvre de ces résultats permettront d’atteindre les objectifs visés suivants :

  • Efficacité du traitement des données grâce à leur meilleure disponibilité et à l’absence d’entrées multiples ;
  • Sécurité due à la validation électronique des prescriptions (vérification des effets secondaires et des interactions) ;
  • Qualité du traitement grâce, par exemple, à une aide électronique à la décision, à des fonctions d’alerte en cas de dépassement des valeurs seuils, au contrôle et à l’aide au respect des instructions de traitement, à la suggestion d’une médication d’urgence en cas de données critiques du moniteur et à l’évaluation électronique des données finales d’une population de référence ;
  • Conscience des opportunités et des risques pour la protection et la sécurité des données, compétence individuelle ;
  • Développement de nouveaux modèles commercial et de financement ;
  • Recherche au service de tous ;
  • Droit autodéterminé et indépendant à disposer des données interopérables via la déclaration de consentement.

Toutefois, il est évident que la mise en œuvre de ce Cadre suppose la poursuite de la réflexion amorcée en collaboration avec les responsables de l’administration Camerounaise et au besoin, des acteurs associés à la rédaction du cadre normatif pour la dématérialisation harmonisée des procédures au Cameroun.

Avec une conscience renforcée de l’urgence de cette vision et des enjeux pour l’administration camerounaise, il est important d’exploiter au plus vite les résultats de cette étude. Dans ce contexte, et plus que jamais, AFREETECH reste le partenaire de conseil stratégique pour accompagner l’administration camerounaise dans son développement.

par Bertille KAMGA
Assistant Chef de Projet

Share on

Participate in discussions

Connectez-vous pour poster votre commentaire ou vous inscrire si vous n'avez pas compte.

19 − seventeen =

en_USEnglish